logo
 
 
Accueil arrow Textes arrow Divers arrow Laïciser la Justice
Menu principal
Accueil
Textes
Bibliographie
Liens
Archives du forum
Identification





Mot de passe oublié ?

Laïciser la Justice Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Tito   
12-05-2007

Parmi toutes les institutions issues de la révolution de 1789 et des évolutions qui lui ont suivi la justice est celle qui est le plus restée ancrée à la culture de l'ancien régime.

On est confronté à un besoin de laïciser la justice en général et le système pénale en particulier.
Pour ce qui concerne le mot justice lui-même, j'adhère au combat de Dominique Wiel qui dénonce un hold-up sur une des vertus cardinales. Il soutient que ce hold-up est l'une des causes de la rigidité des magistrats : se sentir en charge du respect d'une vertu induit une culture de défense du sacré, d'une mission quasi divine, d'une auto-légitimation...

Ce retard culturel peut également s'observer dans les rituels de la justice : les robes, la cour entre et on se lève, les excuses des prévenus aux « victimes » (l'honorable amende ?).
Qui dit rite, dit mise en scène, dit que tout se décide ailleurs : le procès est-il juste un spectacle pour le peuple ?

Je cite R. Badinter : « [...] le public réclame le châtiment. Et si l'institution judiciaire n'assouvissait pas le besoin de punition, cela produirait une frustration formidable, qui se porterait alors sur d'autres formes de violence. Cela dit, une fois la dramaturgie judiciaire accomplie, la substitution du traitement à la punition permet la réinsertion sans toucher au rituel. Et le tour est joué. » (Foucault - Dits et écrits II – pag. 294 – Gallimard)

Quel respect pour le peuple, les victimes, les prévenus, les institutions...!

Il nous faut également « a-moraliser » la justice : dans un contexte laïc la norme devrait remplacer la Loi et elle devrait avoir pour but d'assurer le bon fonctionnement de la société et non la défense d'une morale.
Dans les prétoires, dans les comparutions immédiates etc. on parle trop de morale et pas assez de loi.

Cet ensemble de réflexions nous amène à repenser le sens de l'infraction et le sens de la peine.

Tous cela ouvre sur plus de problèmes que de solutions mais on ne peut pas se cacher derrière le fait que la concepion actuelle de la peine (un peu améliorée) simplifierait les choses pour faire l'économie de ces mises en questions.

 

 

Commentaires
Ajouter un nouveauRechercherRSS
yves bonnardel - monseigneur Unregistered | 2008-05-03 08:16:12
bonjour !

j'écris ici, parce que je ne comprends pas où on peut bien écrire quelque chose sur ce site ni vous contacter !

j'ai essayé de joindre plusieurs fois Steph. T. pour avoir des infos sur ce que vous tramez (ou, hélas, ne tramez pas), sans jamais avoir de réponse ! j'avais laissé des messages sur son répondeur...

j'aimerais beaucoup participer à votre effort de réflexion et aussi, d'intervention de fond dans la vie sociale sur ces questions ; mais ça semble difficile d'avoir même le moindre renseignement... comme si vous vouliez vous réserver les infos et analyses, et surtout pas qu'elles filtrent à l'extérieur, surtout pas que d'autres gens se joignent à vous...

mon mail, si vous changez d'avis : ybonnardel@free.fr

et sinon, une info, un lieu où il y aura plein de monde qui a envie d'en découdre avec les prisons et le système pénal :

************************************************** *******************************************

Semaine de luttes anti-carcérales fin mai


A Dijon auront lieu du 22 au 31 mai des tas de choses (projections, conférences,
concerts, lectures collectives, expositions) sur le thème de l'enfermement et
des luttes anti-carcérales...

... Dans une société qui criminalise de plus en plus les individu-e-s et
généralise l'utilisation de moyens de contrôles comme la biométrie, la
vidéo-surveillance et le fichage adn, la prison est considérée comme une entité
nécessaire au bien être individuel et au bon fonctionnement de l'état. La seule
critique possible des enfermements se cantonne alors aux seules thématiques de
l'insalubrité et de la surpopulation carcérales. Refusant se postulat de départ,
nous avons organisé cette dizaine de jours pour dénoncer les différents types
d'enfermements (Centres de rétention administratives, établissement
pénitenciaires pour mineur-e-s, hôpitaux psychiatriques, prisons...)
requestionner l'existence même des prisons et introduire des alternatives ou du
moins des formes d'organisation face à la répression.

Le programme

Du 22 mai au 31 mai

exposition de la cimade sur les centres de rétention administrative

exposition « bienvenue en France » sur les zones d'attentes. Bibliothéque
universitaire droits-lettres, campus de l'université de Bourgogne

jeudi 22 mai 17h : conférence de Marc BERNARDOT autour des camps d'étranger-e-s.
Il est professeur de sociologie à l'université du havre et présentera son
ouvrage Camps d'étrangers paru en mars 2008 aux éditions du croquant. amphi
EICHER, pole AAFE, université de bourgogne 20h : restaurant vegan prix libre
(date à confirmer) restaurant le piment d'où, 67 rue jean-jacque ROUSSEAU

vendredi 23 mai 18h : vernissage de l'exposition de la CIMADE sur les centres de
rétentions l e lieu sera confirmé ultérieurement

samedi 24 mai 17h : carte blanche aux personnes du journal l'envolée sur les
thèmes de l'abolisme/anti-carcéralité et prisonnier-e-s de droit
commun/prisonnier-e-s politique-s, Cette discussion sera suivie d'un repas. 21h
: concert de soutien à la caisse anti-répression dijonnaise experimental ( hip
hop de Paris ) singe des rues ( hip hop de Paris ) Ken park ( punk de
Saint-Etienne ) sound system du Dr Larry le tout a lieu à l'espace autogéré des
tanneries, 17 bd de Chicago

dimanche 25mai (date reportée à plus tard dans la semaine) 17h : lectures
collectives sur l'enfermement, récits et témoignages d'expériences
d'enfermement, espace autogéré des tanneries 15 bd de Chicago

lundi 26 mai 19h : conférence de Claude SIGALA autour de l'enfermement
psychiatrique et ses alternatives. SIGALA est fondateur du lieu de vie
alternatif le CORAL. Cette conférence est suivi d'un repas. bistrot d'icare, 34
rue du bidule QUETIGNY (lieu à confirmer)

mardi 27 mai 19h : Conférence de Jacques LESAGE DE LA HAYE : c'est quoi
l'enfermement ? qui est enfermer aujourd'hui ? et petit historique de l'enfermement

mercredi 28 mai (à confirmer 19h : Conférence de Charles Bauer précédée de la
projection du film « censure » espace autogéré des tanneries, 17 bd de Chicago

jeudi 29 mai 20h : projection du film « mutinerie » et débat sur l'enfermement
des mineur-e-s petit apéro cinéma l'eldorado, 21 rue Alfred de Musset (heure à
confirmer)

vendredi 30 mai 19h : soirée de présentation de différentes caisses de soutien
anti-repression ( Montpellier, Paris, Lyon... ) et de l'Anarchist Black Cross
dijonnais. local libertaire, 61 rue jeannin

samedi 31 mai 21h : concert co-organisé avec le SCALP espace autogéré des
tanneries, 15 bd de Chicago

Si vous souhaitez plus de renseignements, venir nous aider à organiser les
événements ou participer à la dizaine , vous pouvez nous contacter par mail à
anticar@brassicanigra.org ou regarder le site d'info dijonnais sur

Voir sur le site

http://brassicanigra.org/.

voilà, bises,

yves
qinbincai123 - Cheap Snapback Hats Unregistered | 2012-04-10 08:03:48
As dry leaves that before the wild hurricane hei81ge fly,When they meet with an obstacle, mount to the sky;So up to the house-top the coursers they flew,With the sleigh full of Toys, and St. Nicholas too. Cheap Snapback Hats Cheap New Era Hats Wholesale New Era Hats Cheap Snapback Hats Wholesale New Era Hats
Ecrire un commentaire
Nom:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 

Powered by JoomlaCommentCopyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved.Homepage: http://cavo.co.nr/

Dernière mise à jour : ( 09-04-2009 )
 
< Précédent   Suivant >
Derniers articles

 
 
Conception & réalisation JLM joomlabox
© 2017 Mouvement abolitionniste des prisons et des peines
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.